Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


EUGÈNE LELIEPVRE

L'amérique et la nouvelle France



Eugène Leliepvre - Américain

"Américain" Eugène Leliepvre

Membre distingué de la Company of Military Historians

En 1959, Eugène décida de s’abonner à la revue Company of Military collectors and Historians, (l’équivalent Outre-altantique de la Sabretache). Depuis quelque temps déjà, il recevait chez lui des collectionneurs américains, notamment M. James Tily et M. Peter Blum qui lui commandaient des dessins et qui, tous, appartenaient à cette association. Dès lors, Eugène fut souvent sollicité pour illustrer les spécificités des troupes françaises. Il rédigeait les textes explicatifs accompagnant ses planches. Le colonel Elting les traduisait.

Devant le succès américain des dessins d’Eugène, M. Tily décida d’éditer toute une série de planches sur les troupes françaises au Canada (French in Canada). Cette série fut suivie par de nombreuses autres commandes illustrant l’Histoire des soldats de la Nouvelle-France.



Eugène Leliepvre - Canadiens

"Canadiens" - Eugène Leliepvre



Le goût de la reconstitution historique brassant les nationalités et les générations, Eugène noua de solides amitiés avec ces remarquables figurinistes que sont Bill Horan et Sheppard Payne.
Eugène ouvrit aussi souvent son atelier à Francis Back alors jeune élève d’une École d’Art en Suisse allemande, mais déjà passionné d’uniformes et d’histoires militaires.



René Chartrand

René Chartrand




Par l’intermédiaire de René Chartrand, Conservateur Principal à la direction des Lieux Historiques Nationaux du Canada, Eugène est sollicité pour la confection de 37 mannequins militaires, chacun accompagné de planches illustrant la vie dans les forts de la Nouvelle France.

En reconnaissance du travail accompli, Eugène reçu en 1962 un grand parchemin l’honorant du titre de «Fellow» et dix années plus tard (1974), le même colonel Elting lui remit avec la médaille d’Or de la Company, le «Distinguished Service Award». En 2008, à l’occasion de son centenaire, Eugène Leliepvre reçut la plus haute distinction honorant un historien militaire en Amérique du Nord : « The Star to distinguished service award of the Military Historians Company »


Pour plus de détails sur les contributions d’Eugène Leliepvre chez les cousins de la Nouvelle France  cliquez sur cette image extrait du livre : Le Lys sous les érables
    Eugene Leliepvre La Reine


"La Reine " - Eugène Leliepvre

 


© Eugène Leliepvre                                       Maisons à vendre Aude Saissac